Haïti- Justice: Interdiction de départ contre le premier Ministre Ariel Henry

0
103
Dr. Ariel Henry

Dans une note adressée au directeur général du l’immigration et de l’émigration, monsieur Joseph Cianciulli, le commissaire du gouvernement a.i près le tribunal de première instance de Port-au-Prince, Me Bed-Ford CLAUDE demande à celui-ci d’émettre une interdiction de départ contre le premier Ministre, Ariel Henry.

Cette demande d’interdiction vient suites aux révélations de la compagnie Digicel au tribunal de première instance de Port-au-Prince faisant croire que le PM Ariel avait eu deux conversationstéléphonique durant près de 7 minutes environ avec le présuméassassin de l’ancien président de la république, le jour même de l’assassinat.

Parallèlement, une réquisition dans laquelle est présentée de nombreuses informations permettant au juge d’instruction, Me Gary ORELIEN d’instruire en vue d’inculper monsieur Ariel Henry.

Car dans la réquisition, le commissaire du Gouvernement a fait savoir qu’il y a suffisamment de preuves convaincantes pour mettre l’action publique en mouvement contre la personne du premier Ministre.
Notons que selon les révélations de la Digicel, le jour de l’assassinat du président, les données de GPS avaient localisé Ariel Henry à l’hôtel Montana et le nommé Félix BADIO à Pèlerin, soit le lieu du crime, après que les deux hommes aient été entretenus par téléphone à deux reprises.
À ces mots, certaines questions méritent d’être posées. De toute évidence, peut-il mettre l’action publique en mouvement contre un haut fonctionnaire public? Si oui, qui a le droit de le faire?

Commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here