Assassinat de l’ancien président Jovenel, l’OPC demande la démission du Premier Ministre

0
148

Dans une note pour la presse publiée,  ce Samedi 11 Septembre 2021, l’Office de la Protection du Citoyen (OPC) via protecteur du citoyen, M. Renan HEDOUVILLE, demande la démission du Premier Ministre, le Dr. Ariel Henry. Il doit se mette à la disposition de la justice.

Selon des révélations de la Compagnie Digicel au parquet de Port-au-Prince, le PM a eu des échanges téléphonique avec l’un des présumés assassins, un certain Félix BADIO, de l’ancien Président de la République, Jovenel Moïse.

La Compagnie de téléphonie mobile a confirmé dans des informations relayées par la presse que « toute suite après l’assassinat de l’ancien président, Jovenel, les deux hommes ont eu un appel qui  aurait durer  3mns, aux environs de 4 h03 du matin, le 7 Juillet 2021. De plus, les données du GPS avait localisé Ariel Henry à l’hôtel Montana et Félix BADIO à Pèlerin, sous les lieux du crime, après 17 mns, soit à 4h 20mns et cet appel durait environ 4 mns ».

Se sentir indigner après la vulgarisation de ces données, l’OPC exhorte le locataire de la primature à démissionner. « Au nom du droit à la vérité et dans la perspective de la poursuite de l’enquête en cours sur l’assassinat du président, Monsieur Ariel Henry doit incessamment démissionner et se mettre à la disposition de la justice », a-t-il poursuivi.

Afin de remettre sa démission le plus vite possible, l’Office qui se dit être chargé pour faire la promotion et garantir la protection des droits humains demande à la communauté internationale de cesser d’appuyer et supporter le chef du gouvernement à savoir le premier ministre Ariel Henry qui paraît clair être très suspect dans l’assassinat de l’ancien président Jovenel Moïse.

Commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here